DOSSIER DE L'ETE NORTIA
CARL
ICAHN

L'histoire d'un activiste financier

< RETOUR

CARL
ICAHN

L'histoire d'un activiste financier

SON PARCOURS

Carl Icahn est né à Brooklyn en février 1936 dans une famille juive aux revenus modestes. Il a étudié la philosophie à la prestigieuse université de Princeton, mais aussi la médecine un peu plus tardivement à New York. Sa carrière dans la finance commence en 1961 à Wall Street, alors qu’il n’a que 25 ans. Il travaille en tant que courtier chez Dreyfus & Co où ses débuts sont très prometteurs et ses investissements extrêmement rentables. Mais l’effondrement des marchés de 1962 entraîne la perte de la totalité de ses bénéfices si bien qu’il doit retourner vivre chez ses parents. En quelques années, l’Américain se remet sur pied et obtient en 1968 une place à la Bourse de New York (il doit d’ailleurs emprunter pour payer sa charge de trader). Il décide de monter sa société. Après sa volteface du début des années 1960, il adopte une stratégie bien définie : identifier un secteur de marché et se spécialiser dans celui-ci. Il choisit celui des options et lance Icahn Co : une société de négociation d’options qui génère beaucoup de profit.

LA CONSTRUCTION

Le milieu des années 1970 représente un tournant dans la façon dont Carl Icahn perçoit les marchés financiers. Il se tourne d’abord vers les obligations spéculatives avant d’adopter son style définitif, qu’il présentera dans la presse en 1975 : « beaucoup d’entreprises sont sous-évaluées. Notre conviction est que de gros profits peuvent être faits en acquérant de substantielles participations dans ces sociétés et en prenant le contrôle de leur destinée. Cet objectif peut être atteint soit en obligeant le manager à vendre l’affaire, soit en encourageant contre lui des batailles de procuration pour contester ses décisions ».

SA METHODE

La stratégie d’investissement du « raider » est organisée en cinq temps : après avoir identifié une entreprise qu’il considère mal gérée, Carl Icahn investit et renforce progressivement ses positions jusqu’à ce qu’il ait assez de poids dans l’entreprise pour en gagner le conseil d’administration et faire entendre sa voix. Il s’arrange pour faire expulser le directeur général en démontrant son incompétence, puis redresse l’entreprise avant de la vendre au meilleur prix. En cinq ans seulement, Carl Icahn a ainsi pris le contrôle d’une dizaine d’entreprises et son activisme fera progresser les cours des actions avant de tout vendre.

La réputation d’activiste financier s’est construite en 1985 avec le dossier TWA (Trans World Airlines). Après avoir soigneusement étudié l’historique de l’entreprise, alors en difficulté financière, il investit à hauteur de 45% du capital, convainc les actionnaires et provoque le départ du PDG. Il baisse les salaires et recentre l’activité : l’entreprise est sur les bons rails. Quelques mois plus tard, il provoque son dépôt de bilan en sortant TWA de la cotation. Une manoeuvre qui lui rapporte près de 500 millions de dollars.

Sa stratégie belliqueuse est tellement connue par les marchés et redoutée par les managers, qu’il suffit que l’on apprenne son entrée au capital d’une entreprise pour que le cours de son action parte à la hausse. L’« effet Icahn » s’est par exemple illustré en 2013 : suite à l’annonce de son entrée au capital d’Apple : le cours de l’action avait augmenté de 5% sur la journée. Plus récemment, son activisme aura amené le géant américain eBay à scinder son activité principale et sa filiale de paiement PayPal. Il est également à l’origine du spin off de Xerox en 2016.

CE QUE L'ON RETIENT DE L'HOMME

Carl Icahn se définit comme un « anti dirigeant mou ». Son ami et financier Wilbur Ross, reconnait bien volontiers qu’il est « la personne avec l’esprit de compétition le plus développé qu’il connaisse. Il est particulièrement doué pour terroriser les gens et faire tomber leur défense ». Si les dirigeants se méfient de ce prédateur, les actionnaires en revanche l’adorent : depuis le début de ses activités financières, il a fait gagner près de 50 milliards de dollars aux actionnaires des entreprises sur lesquelles il a jeté son dévolu. Au-delà de sa carrière, cet activiste financier (dont la fortune personnelle est estimée à 18 milliards de dollars par Forbes) est également reconnu pour sa philanthropie dans le domaine de la recherche (créateur du programme Icahn Scholars), et du mal logement.


EN BREF

Carl Icahn est un raider, autrement dit, un activiste financier qui s’attaque aux sociétés vulnérables. Son opiniâtreté est connue des marchés depuis son OPA hostile sur TWA (Trans World Airlines) en 1985. Cette réputation est d’ailleurs à la base de l’ « effet Icahn ». Sa stratégie consiste à gagner le conseil d’administration des entreprises pour avoir la main mise sur leurs décisions stratégiques, des décisions qu’ils tournent rapidement à son avantage et dont profitent tous les actionnaires. Les dernières proies fortement commentées du raider remontent à 2014 et 2016. Ces années-là, les entreprises eBay et Xerox ont vu leur activité scindée en deux sous sa pression.


CYCLE DE VIE ASSOCIEE

Création Expansion Consolidation Réorganisation Transmission Déclin

TYPE D'EVENEMENTS LIES

Offres publiques d’achat.


EVOLUTION DU COURS DE LA SOCIETE


PRESENCE DANS LE MONDE :


TELECHARGER LA FICHE